Histoire du Porte-Jarretelles

L’origine du porte-jarretelles est loin d’être sexy… Contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas Gustave Eiffel qui était à l’origine de ce fameux tissu. C’est en 1876 que le corsetier Féréol Dedieu aurait confectionné cet accessoire pour des raisons médicales. Loin d’être aussi glamour que ce que l’on peut voir actuellement, il était en effet dédié à éviter les problèmes de circulation sanguine, due aux élastiques de la jarretière.

Le succès du Porte-Jarretelles dans les pays anglo-saxons

Le porte-jarretelles n’attirait pas les femmes françaises à l’époque, mais rencontrait pourtant un franc succès en Angleterre et aux États-Unis vers la fin du XIXe siècle.

– Dans les années 1930, l’utilisation du corsé est abandonnée petit à petit et les dessous de la femme se réduisent : au soutien-gorge, à la culotte et bien sûr au porte-jarretelle.
– Dans les années 1960, le porte-jarretelles laisse sa place au collant, très tendance et plus facile à porter. Son utilisation, prends donc une tournure non flatteuse, car il est devenu un signe pour reconnaître les prostitués.

C’est en 1970 qu’il fait son retour en force grâce à la créatrice Chantal Thomas et s’introduit dans la catégorie de lingerie fine et sophistiquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *